Suivez-nous

Pratique

Quand les feux de croisement s’allument-ils ?

feux_croisements_voiture

Les gens ne font souvent pas attention lorsqu’ils allument les feux de leur voiture, mais le code de la route prévoit un certain nombre de circonstances dans lesquelles l’utilisation de divers feux est obligatoire ou interdite.

Cela est particulièrement vrai pour les feux de croisement, dont l’utilisation est soumise à un certain nombre de restrictions et d’obligations réglementaires, il est donc important de ne pas faire d’erreur.

Ces dispositifs sont essentiels pour la sécurité routière, car ils signalent la présence de véhicules et évitent les collisions.

Leur utilisation correcte ne doit donc pas être sous-estimée. Précisons quand allumer les feux de croisement, afin que vous sachiez comment les utiliser correctement et éviter les sanctions et les situations à risque sur la route.

Quand utiliser les feux de croisement


Le code de la route précise quand il faut allumer les feux de croisement, c’est-à-dire des phares moins intenses que les feux de route mais plus puissants que les feux de position.

Ils sont généralement utilisés le soir et surtout la nuit, commençant une demi-heure après le coucher du soleil et se terminant une demi-heure avant le lever du soleil.

Cette condition s’applique à la conduite dans les agglomérations, alors que sur les autoroutes et les routes de campagne, leur utilisation est toujours obligatoire, même pendant la journée.

Les feux de croisement doivent également être allumés dans les situations de mauvaise visibilité, par exemple en raison du mauvais temps ou du brouillard, et la vitesse doit être adaptée à la limite de vitesse pour de telles situations.

L’utilisation des feux de croisement est également nécessaire lorsque l’éclairage de la route est insuffisant, lors du transport de personnes blessées ou gravement malades, ou lors de la traversée de tunnels et d’infrastructures similaires.

En outre, les panneaux de signalisation peuvent indiquer que les feux de croisement sont obligatoires ou recommandés ; dans ce cas, la signalisation verticale doit être respectée.

De même, les feux de croisement sont nécessaires pour indiquer sa présence à un autre véhicule, et doivent être utilisés à la place des feux de route chaque fois que cela est possible.

A lire aussi  Assurance auto au kilomètre : qu'est-ce que c'est ?

Les feux de route peuvent aveugler l’autre conducteur, créant ainsi une situation dangereuse. Il est donc essentiel d’utiliser les feux de croisement le cas échéant et de s’assurer que la vue des autres usagers de la route est dégagée.

Quels feux sur l’autoroute : feux de croisement ou feux de route ?


La visibilité sur l’autoroute est essentielle, car à grande vitesse, toute situation dangereuse peut avoir des conséquences graves et compromettre la sécurité routière.

Les feux de voiture ne se contentent pas d’éclairer la chaussée et de permettre une bonne visibilité devant soi, ils sont également essentiels pour signaler la présence du véhicule aux autres véhicules.

Selon le code de la route, l’utilisation des feux de croisement sur les autoroutes est obligatoire de nuit comme de jour, même sur les tronçons bien éclairés et surtout lors de la traversée de tunnels.

Cela vaut également pour la conduite sur les routes de campagne, et il est également nécessaire d’allumer les feux de position et les feux de plaque d’immatriculation, qui fonctionnent généralement simultanément.

Quels types de feux de croisement sont utilisés dans les voitures ?


Il existe aujourd’hui plusieurs types de feux de croisement, les principaux étant :

  • Phares au xénon ;
  • Lumières LED.


Les phares au xénon sont le type conventionnel, disponible de série dans la plupart des véhicules et des voitures plus anciennes.

Ils fonctionnent tout simplement en chauffant une résistance électrique pour augmenter la température du gaz Xénon, qui émet une lumière blanche bleutée.

Les feux au xénon sont très puissants, éclairent la route en profondeur et durent longtemps, mais ils consomment beaucoup d’énergie, sont plus chers et difficiles à remplacer.

Les voitures écologiques d’aujourd’hui sont équipées de feux à diodes électroluminescentes, qui émettent de la lumière sans utiliser de gaz.

Les feux à diodes électroluminescentes (DEL) offrent un design plus frappant, davantage de possibilités de personnalisation et de nettes économies d’énergie.

Ils durent également longtemps, ne gênent pas les autres conducteurs et éclairent mieux les distances plus courtes.

A lire aussi  Diesel : tout ce que vous devez savoir

En même temps, ils sont plutôt coûteux, surtout les modèles les plus avancés comme les phares à LED Matrix, car il ne suffit pas de changer une diode grillée, il faut remplacer l’ensemble de l’éclairage.

Comment allumer les feux de croisement


Chaque modèle de voiture a des procédures différentes pour allumer les feux de croisement, il est donc important de toujours consulter le manuel du véhicule pour savoir comment utiliser chaque feu de la voiture.

En général, dans de nombreuses voitures, il suffit d’utiliser l’anneau du levier de clignotant situé derrière le volant pour activer les phares.

D’autres voitures ont un commutateur rotatif, comme la Jeep Renegade, qui se trouve dans le tableau de bord, à gauche du volant. Dans d’autres voitures, les feux s’allument automatiquement, et ils s’allument dès que la luminosité est faible, ou lorsque vous entrez dans une route de banlieue ou une autoroute, mais cette technologie n’est pas encore très répandue.

Quand les feux de route d’une voiture s’allument-ils ?


Une différence importante par rapport aux feux de croisement est les feux de route, qui sont des feux de profondeur permettant d’éclairer plus intensément la route.

Ces dispositifs pouvant obstruer la vue des autres automobilistes, l’utilisation des feux de route est strictement limitée à certaines circonstances spécifiques.

Tout d’abord, ils ne peuvent être utilisés qu’en dehors des zones bâties, alors que leur utilisation en ville est presque toujours interdite.

En outre, ils ne peuvent être utilisés que sur des routes isolées et mal éclairées et uniquement lorsqu’il n’y a pas d’autres véhicules dans les deux sens, c’est-à-dire uniquement sur les tronçons où vous conduisez seul sur les deux chaussées.

Les feux de route peuvent être utilisés pour avertir les autres usagers de la route, par exemple pour signaler l’intention de doubler ou d’éviter une collision.

Cependant, ils doivent être utilisés de manière limitée et être immédiatement éteints, sous peine de lourdes amendes et d’un retrait de 3 points sur votre permis de conduire.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Récents