Suivez-nous

Pratique

Pénuries de carburant : combien de stations-service sont touchées ?

Les pénuries de carburant sont désormais généralisées sur le territoire français, principalement en raison des grèves qui ont frappé le groupe Total Energies. La situation dans le nord, qui a dû recourir à des approvisionnements stratégiques en carburant, est particulièrement critique.

Une station-service sur 10 fermée, 1 sur 3 dans les Hauts-de-France

La situation est loin de s’améliorer cette semaine, avec 12% des stations-service du territoire français fermées faute d’approvisionnement. Un chiffre officiel confirmé par le gouvernement en début de semaine.

Le nord a été encore plus durement touché, avec 30 % des stations-service fermées. Cela entraîne de longues files d’attente dans les gares encore ouvertes, avec jusqu’à plusieurs heures d’attente pour espérer qu’elles se remplissent.

Encore moins que plein : Parce que l’effet panique oblige les conducteurs à faire le plein rapidement, même si le réservoir est loin d’être vide.

Mécaniquement, lorsque tous les automobilistes font le plein le même jour, les stations-service voient leurs réservoirs se vider et ne peuvent faire face à un tel afflux de véhicules. Ce qui entraînera alors une fermeture temporaire…

La grève continue dans les raffineries de TotalEnergies

En France, six raffineries sur huit sont actuellement fermées ! Un chiffre très important qui va logiquement compliquer la situation dans les prochains jours. Même si le gouvernement n’hésitera pas à recourir aux fameuses sécurités stratégiques pour ne pas paralyser le pays, comme c’est déjà le cas dans le nord de la France.

Le préfet du Nord a également précisé qu’en cas de besoin, certaines stations seraient confisquées pour la fourniture exclusive de véhicules prioritaires. Un accès prioritaire a déjà été établi pour les professionnels de la santé, mais aussi pour les services de santé.

A lire aussi  Voitures radar privées : quand partent-elles ?

Les stations-service TotalEnergies sont souvent fermées en raison des réductions sur le carburant

TotalEnergies ajoute une remise de 20 centimes aux 30 centimes par litre de carburant “offerts” par l’Etat. Cela a permis au groupe d’afficher les prix les plus bas de France ! Le résultat ne s’est pas fait attendre puisque le nombre de visiteurs est passé de 30% à 40% par rapport à la normale. Ces fréquentations presque gonflées provoquent des tensions et des fermetures temporaires des gares. En début de semaine, la moitié des stations parisiennes du groupe étaient en panne.

Enfin, ces tensions et la grève en cours ne permettent pas aux automobilistes de bénéficier des remises sur le carburant envisagées depuis début septembre. Fin octobre, la remise passera de 30 centimes à 10 centimes dans toutes les gares françaises.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Récents