Suivez-nous

Pratique

Moteur diesel : les erreurs à éviter pour l’obtenir

Moteur diesel : les erreurs à éviter pour l'obtenir

Les moteurs diesel, qui consomment moins de carburant, nécessitent plus d’entretien que leurs homologues à essence. Découvrez les erreurs à éviter pour protéger votre moteur diesel.

Le gazole : le carburant de prédilection des Français

Il y a à peine dix ans, Diesel était au top de sa forme et avait un énorme public, grandes ou petites roues. Le Dieselgate était là et bien qu’il soit critiqué aujourd’hui, le moteur diesel est toujours connu pour avoir plus de couple et consommer moins de carburant. En revanche, il nécessite des soins réguliers pour le préserver et réduire ses incrustations.

Erreur n°1 : Négliger son entretien d’embauche

Les moteurs diesel les plus délicats nécessitent un entretien minutieux pour assurer leur longévité. Comme pour tout moteur, la vidange d’huile est une opération indispensable à réaliser régulièrement : il est recommandé de la faire tous les 15 000 km pour remplacer l’huile usée qui perd progressivement ses propriétés lubrifiantes. La possibilité de remplacer également les différents filtres : air, huile et gasoil pour lui donner une seconde vie.

Erreur n°2 : Utiliser un carburant de mauvaise qualité

Si vous êtes tenté d’utiliser le carburant le moins cher possible, nous vous recommandons d’opter pour un diesel premium pour protéger votre moteur sur le long terme. La différence de prix se justifie par la présence dans le carburant d’additifs qui ont un effet nettoyant et neutralisent la corrosion et l’oxydation sur les parties les plus délicates du moteur, comme les injecteurs. Pour un gros nettoyage, les additifs de réservoir à faire soi-même, aussi appelés nettoyants moteur, ne sont pas forcément la solution idéale : ils préfèrent un détartrage professionnel pour un nettoyage en profondeur et sans risque.

A lire aussi  Pénalité de poids : comment ça marche ?

Après l’essence, c’est au diesel de dépasser la limite symbolique des deux euros le litre. Un déchaînement de folie à quelques semaines des vacances d’été. https://t.co/QIFwnbX0Vw

– AutoPlus (@AutoPlusMag) 15 juin 2022

Erreur n°3 : Adopter une conduite brutale

Afin de préserver votre moteur sur le long terme, il est particulièrement conseillé de respecter les temps de chauffe de votre mécanique : attendez que le moteur chauffe, avec une température optimale avoisinant les 90°, avant de monter les tours. . Conduisez votre moteur diesel avec souplesse, privilégiez la conduite économique à la plage de fonctionnement optimale et évitez de rouler à basse vitesse.

Une station-service Géant Casino a commis une erreur en inversant le diesel et l’essence. Des dizaines de faillites ont été enregistrées. https://t.co/xDUnJMYodh

– AutoPlus (@AutoPlusMag) 15 juin 2022

Erreur n°4 : Choisir un diesel pour rouler en ville

La ville est certainement l’ennemi numéro un du diesel : à basse vitesse et utilisé pour de courts trajets, le moteur et ses composants : turbo, vanne EGR, filtre à particules et injecteurs s’encrassent et finissent par montrer des signes d’usure. la faiblesse. N’hésitez pas à sortir votre voiture diesel de la ville au moins une fois par semaine, à rouler sur l’autoroute pour “nettoyer” sa mécanique et à activer un cycle de régénération du FAP si votre modèle en possède un.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Récents