Suivez-nous

Pratique

La prime passe à 7 000 euros pour les voitures électriques, mais pas pour toutes

Au milieu de la colère de nombreux Français et automobilistes, le gouvernement a fait plusieurs annonces… dont la prolongation des remboursements de carburant jusqu’à la mi-novembre.

Le président Emmanuel Macron lui-même a annoncé de nouvelles annonces en faveur des voitures électriques cette fois dans un entretien au journal Les Echos. Il s’agit notamment d’un éco-bonus majoré pour l’achat d’une voiture électrique et la location d’une voiture électrique à partir de 100 euros par mois.

Un éco-bonus porté à 7 000 euros

Pas de planification pour l’éco-bonus cette fois, mais un coup de pouce. Pour les familles plus modestes qui achètent ou louent une voiture électrique à long terme, l’éco-bonus serait porté à 7 000 euros. Selon le président, la moitié des familles françaises pourraient en bénéficier.

Rien de vraiment nouveau : l’an dernier la prime électrique pour tous les Français était de 7000 euros !

Les conditions d’attribution du prix de 7 000 € ne sont pas encore déterminées. Une préférence nationale ou européenne de la part du gouvernement serait également souhaitable, comme le font par exemple les Américains ou les Chinois. Cela ne s’applique pas à la promotion des voitures électriques fabriquées en dehors de l’Europe.

Actuellement, le prix maximum qui donne droit à un éco-bonus est de 47 000 euros, ce qui ne devrait logiquement pas changer si la priorité est d’encourager l’achat de voitures électriques abordables, accessibles à tous.

Emmanuel Macron veut soutenir l’industrie automobile et notamment la production française. Avec un objectif : produire un million de voitures électriques en France d’ici 2027 et deux millions d’ici 2030.

A lire aussi  Péages : à quelle classe appartient votre voiture ?

80% des voitures électriques nouvellement immatriculées cette année sont importées de l’étranger… C’est le cas de plusieurs best-sellers comme la Peugeot e-208 (Slovaquie), la Tesla Model 3 (Chine, Allemagne), la Fiat 500 électrique (Italie).

Une flotte de véhicules 100 % électriques en 2035 ?

Sans oublier un autre objectif de Macron qui semble totalement inatteignable : un parc automobile 100 % électrique en 2035. Même si la ZFE en est venue à exclure toutes les voitures thermiques et hybrides, à savoir la Crit’Air 1, le sera dans les années à venir de nombreux Français vivront dans les zones hors ZFE, vous pouvez logiquement continuer à rouler avec des voitures thermiques. Et en 2035, une voiture thermique lancée en 2022 n’aura que 13 ans !

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Récents