Suivez-nous

Pratique

Contrôle technique : tout ce qui concerne la visite de retour

Contrôle technique : tout ce qui concerne la visite de retour

Parmi les nombreux points de contrôle technique, certains sont de simples notes en cas de panne, tandis que d’autres nécessitent une visite de retour. Le premier contrôle technique a lieu au quatrième anniversaire d’une voiture, mais un passage au volant doit ensuite être programmé tous les deux ans. Selon Dekra, près de 20% des véhicules sont contrôlés en France.

Préparez votre voiture avant le contrôle technique

Par exemple, si vous vous rendez dans un atelier pour le contrôle technique après une révision, les mécaniciens effectueront une pré-vérification. Toute lacune peut alors être corrigée avant la visite pour éviter une nouvelle visite.

Si vous confiez vous-même votre voiture au centre de contrôle, rien ne vous empêche de vérifier certains barrages routiers. Il est nécessaire de vérifier l’état des pneumatiques et leur niveau, le bon fonctionnement des phares et des feux arrière ou encore l’état des plaques d’immatriculation. Ce sont les éléments les plus susceptibles de causer des problèmes (voir les détails plus loin dans cet article).

Les différents niveaux d’erreurs de contrôle technique

Depuis que le contrôle technique étendu a été mis à jour en 2018, il peut y avoir une visite de retour dans d’autres organismes de contrôle. Il s’agit d’une préoccupation majeure pour toutes les fonctions de sécurité.

Trois niveaux d’erreur sont indiqués par : erreur mineure, erreur majeure ou erreur critique. Pour 142 problèmes mineurs : la réparation est recommandée dans la mesure du possible, mais sans qu’une visite de suivi ne soit nécessaire. Et c’est parce que ni la sécurité ni l’environnement ne sont menacés.

A lire aussi  Entretien : Ces modèles sont beaucoup plus chers à réparer que la moyenne !

Les plus grosses erreurs sont plus nombreuses puisqu’elles ne sont pas moins de 342 ! Si un défaut grave est constaté, vous devez faire réparer le véhicule dans un délai de deux mois afin de pouvoir présenter votre voiture pour un contrôle croisé. Un danger pour la sécurité ou l’environnement est possible.

En cas de panne critique, le temps est encore plus court : vous ne pouvez quitter le TÜV que jusqu’à minuit. Par conséquent, le danger imminent que représente votre véhicule pour vous et/ou les autres ne vous autorise qu’à le garer dans un garage. Ou de la ferraille…

129 erreurs critiques sont actuellement identifiées par la formule de contrôle technique en vigueur depuis 2018.

En cas d’erreurs grossières, la visite de retour est réservée

Les 4 principaux défauts concernent les pneumatiques, le système de freinage, l’éclairage et la pollution.

Le test des roues et pneumatiques comprend un test de conformité des pneumatiques qui doivent s’adapter au matériel selon l’agrément du constructeur. Les dimensions possibles sont indiquées sur une plaque ou un autocollant sur l’encadrement de la porte conducteur.

Le système de freinage est testé sur un banc, puis sur un pont ou une fosse. Encore une fois, si vous avez remarqué que vos freins posent problème, faites-les vérifier avant de vous rendre pour une inspection.

L’éclairage est piloté pour son fonctionnement mais aussi pour ses réglages.

Enfin, la charge polluante est mesurée et les éventuels codes d’erreur enregistrés par le diagnostic véhicule sont vérifiés. Encore une fois, il pourrait y avoir un problème si vous allumiez la lumière à cause d’un bug de pollution ! N’oublions pas les conditions et la bonne fixation du système d’échappement.

A lire aussi  Citroën C3 II d'occasion (2009-2017) : guide de l'acheteur

Quelle est la date limite pour la visite de retour?

Selon le centre et le nombre de points à contrôler, une contre-visite coûtera entre 15 et 45 euros. Cependant, passé 2 mois et 1 jour après un contrôle technique défavorable, un changement complet devra être effectué au tarif normal.

Il est donc plus pratique de tout faire en 2 mois. D’autant plus que si vous roulez passé le délai de 2 mois, vous risquez une amende de 135 euros pour un manque de contrôle technique.

Que faire en cas de retour de visite défavorable ?

Si la visite de retour ne permet pas de valider le contrôle, un nouveau délai de deux mois sera accordé pour effectuer la réparation. Une nécessité pour pouvoir circuler en toute sécurité.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Récents