Suivez-nous

Pratique

Assurance auto au kilomètre : qu’est-ce que c’est ?

assurance_auto_kilometre

Tout droit venue des États-Unis, les formules « Pay as You Drive », également appelées assurances auto au kilomètre, permettent aux conducteurs qui roulent peu, de payer une cotisation d’assurance en fonction du nombre de kilomètres parcourus. Comment fonctionnent les assurances auto kilométrée et quelles sont les formules qui existent ?

Assurance auto au kilomètre : définition

L’assurance kilomètres permet aux petits rouleurs de régler une cotisation annuelle d’assurance auto en fonction du nombre de kilomètres véritablement parcourus, tel que proposé comme formule de couverture automobile. Les garanties sont les mêmes que dans un contrat d’assurance automobile classique et sont disponibles selon les trois formules traditionnelles : tiers, tiers plus de risques, tous risques compris.

Lors de la souscription, vous évaluez votre kilométrage journalier avec votre assureur et optez pour un nombre de kilomètres annuels à ne pas dépasser, en cas d’excédence duquel vous devrez payer une pénalité financière.

Certaines compagnies remboursent le trop-perçu ou le reportent sur l’année suivante si vous n’atteignez pas votre forfait maximum.

⚙️ Assurance au kilomètre, comment ça fonctionne ?

Si vous choisissez un forfait kilométrique ou une formule “Pay As You Drive” (PAYD), vous devez envoyer un rapport mensuel des kilomètres parcourus à votre assureur. Vous paierez une cotisation mensuelle en fonction de ce kilométrage.

Deux types de formules

  1. Le forfait kilométrique : Votre assureur et vous-même avez convenu d’un forfait global de 4 000 à 12 000 kilomètres. Certes, cette méthode est plus accessible et moins chère, mais vous devrez veiller à ne pas dépasser les bornes prévues.
  2. Au kilomètre près ou “Pay As You Drive” : Vous passez donc à payer chaque mois votre cotisation d’assurance automobile en fonction du nombre de kilomètres réellement effectués. Cette formule permet de réaliser des économies intéressantes.

Un boîtier connecté embarqué

Afin de connaître exactement le nombre de kilomètres effectués par l’assuré pendant le mois, certaines compagnies d’assurance (encore très rares en France), utilisent un petit boîtier connecté préalablement installé dans le véhicule. L’assureur ajuste la note au kilomètre près mensuellement en tirant les données. L’assuré peut ainsi vérifier sa consommation kilométrique à l’aide d’une application ou de son espace personnel.

A lire aussi  Entretien : Ces modèles sont beaucoup plus chers à réparer que la moyenne !

Quelles données sont transmises à l’assureur grâce au boîtier électronique ?

  • durée de la conduite ;
  • nombre de kilomètres parcourus ;
  • horaires de conduite ;
  • type de routes empruntées.

Si vous optez pour le forfait kilométrique, vous devrez attester sur l’honneur à votre assureur du nombre de kilomètres que vous avez parcourus pendant l’année. Si vous êtes assuré chez Direct Assurance, c’est même le cas. Certains assureurs pourraient même demander à leurs clients de faire un état des lieux dans un garage.

Comparatif d’assurance auto au kilomètre

Vous n’utilisez pas beaucoup votre véhicule et ne voulez pas payer inutilement une assurance automobile trop onéreuse? Grâce à notre comparaison, comparez les différentes formules d’assurance au kilomètre proposées par nos partenaires assureurs et trouvez la assurance automobile le moins onéreuse.

L’assurance kilométrée est intéressante financièrement si vous n’utilisez votre véhicule qu’en moyenne 8 000 km par an. Dans ce cas, l’assurance automobile km peut vous permettre d’économiser des sommes importantes. En moyenne, 15% à 30% plus cher qu’un contrat classique.

Parmi les profils de conducteurs pour qui l’assurance au kilomètre est la plus adaptée, il y a :

  • les petits rouleurs notamment les seniors : il peut être très intéressant pour eux de souscrire la formule “Pay As You Drive” ;
  • les jeunes conducteurs : au vu de la surprime imposée par les assureurs, notamment dû à leur manque d’expérience sur la route, souscrire un forfait kilométrique peut leur permettre de réduire le montant de leur prime d’assurance auto ;
  • les conducteurs de voiture de collection : De plus, les réparations précédentes se sont traduites par des coûts relativement faibles en général, et l’adhésion à une assurance au kilomètre semble judicieuse pour gagner de l’argent.
  • les conducteurs de camping-car ou de voitures secondaires : Les conducteurs de voitures souvent utilisent leur véhicule uniquement pour des raisons pratiques. Ils peuvent être avantageux d’opter pour une assurance kilométrique en ne l’utilisant pas tous les jours.
A lire aussi  Assurance au tiers : garanties si accident, tiers plus ou tous risques ?

Quelles garanties pour une assurance au kilomètre ?

Avec une assurance kilomètre souscrite, vous bénéficiez d’une offre complète avec les mêmes garanties que celles du contrat automobile classique.

Pour assurer votre voiture, vous avez donc le choix entre trois formules traditionnelles :

  1. l’assurance auto au tiers : Dans le contexte d’un accident blâmable, vous êtes tenu de découvrir les répercussions physiques et corporelles que vous pourriez causer à un tiers (conducteur, piéton, passager, etc.) en tant que cause. Vos propres dommages, eux, ne sont pas pris en charge ;
  2. l’assurance au tiers plus : les garanties bris de glace, vol, incendie, événements climatiques et calamités naturelles renforcent le formulaire au tiers). ;
  3. l’assurance auto tous risques : C’est pourquoi nous vous offrons le renvoi de vos frais justifiés si l’un d’entre eux nécessite une indemnisation. De plus, la formule Tous Risques permette d’obtenir les meilleures garanties et de couvrir un large avantage de dommages.

💰 Combien coûte une assurance auto au km ?

Le calcul de la cotisation repose sur un ensemble de critères divisés en quatre grandes catégories :

  1. les critères liés au véhicule : marque, modèle, puissance fiscale, date de 1ère mise en circulation, motorisation, etc. et à l’usage que vous en faites quotidiennement (code postal de stationnement, fréquence d’utilisation, éventuels conducteurs secondaires, etc.) ;
  2. les critères liés à votre situation personnelle : âge, sexe, situation familiale, profession, adresse, année d’obtention du permis de conduire, antécédents au volant, etc. ;
  3. les critères liés à la ligne commerciale de l’assureur ;
  4. le nombre de kilomètres par an que vous parcourez.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Récents