Suivez-nous

Moto

Italjet Dragster : le scooter le plus sportif du marché

Italjet Dragster : le scooter le plus sportif du marché

Italjet fait un retour en force sur le marché des scooters avec un Dragster entièrement revu, équipé de moteurs à 4 temps de 125 et 200 cm3.

Le nouveau Dragster Italjet du 21ème siècle innove en matière de technologie et de design avec des moteurs 4 V DOHC sophistiqués et puissants à refroidissement liquide. Le Dragster était une icône dans les années 1990 avec un concept de scooter, en termes de design et de technologie, qui faisait soupirer d’admiration le jeune public de l’époque. Aujourd’hui, au XXIe siècle, Italjet réinterprète ce Dragster avec plus d’agressivité et d’originalité, en transférant les concepts caractéristiques d’une superbike à un scooter chargé de design et de technologie, sans renoncer au plaisir de la conduite sportive.

Le Dragster poursuit le chemin de l’innovation associé à la passion entamée il y a 63 ans par le fondateur d’Italjet, Leopoldo Tartarini. Le témoin a maintenant été repris par son fils Massimo, qui poursuit les principes de son père pour développer davantage la marque basée à Bologne, une référence dans l’industrie mondiale de la moto.

Prix, offres, spécifications techniques et images de TOUS LES MODÈLES DE SCOOTERS ITALJET sur le marché.

Moteurs de nouvelle génération

Italjet utilise des mécaniques développées en Italie avec d’excellentes performances, atteignant des chiffres de puissance et de couple plus que remarquables pour leurs cylindrées respectives ; le tout sous homologation Euro 5, qui implique une efficacité avec une consommation de carburant réduite et de faibles niveaux de polluants, sans affecter les performances pures. Les moteurs monocylindres à 4 temps sont refroidis par liquide avec double arbre à cames en tête DOHC et culasses à 4 soupapes, avec injection de carburant gérée électroniquement par Magneti Marelli. L’Italjet Dragster 125 délivre une puissance de 9,2 kW (12,5 ch) à 9 500 tr/min et un couple de 10,5 Nm à 7 750 tr/min, tandis que le Dragster 200 a une puissance de 12,9 kW (17,5 ch) à 8 000 tr/min et 15,5 Nm à 7 750 tr/min, ce qui en fait un scooter “quart de litre”.

Le nouveau Dragster d’Italjet est également équipé d’un éclairage Full LED. Le phare avant, doté d’un double module de LED à haute intensité dans chacune des deux optiques, a été développé en soufflerie, contribuant ainsi à réduire le coefficient aérodynamique du scooter. Le feu arrière est divisé en deux parties, utilisant des matrices de LED et des guides de lumière pour le feu de stop et le feu de position.

A lire aussi  Ducati Riding Experience Travel Adventures : des aventures à plusieurs avec une teinte rouge

Pièces détachées Italjet Power

Parallèlement au lancement du Dragster, Italjet renforce son esprit de compétition en lui donnant encore plus de caractère avec le catalogue d’accessoires Power Parts qui en augmente encore la puissance et les performances. Pour compléter cette gamme de composants, Italjet s’est entourée des meilleurs spécialistes mondiaux tels que Akrapovic, Malossi, Brembo et Öhlins.

Le célèbre fabricant de pots d’échappement Akrapovic, fort de ses nombreuses années d’expérience dans le monde de la course, du motocross au MotoGP, propose deux jeux de pots d’échappement avec des designs Slip-On. Le premier utilise un convertisseur catalytique et est conforme à la directive Euro 5 pour le bruit et les niveaux de polluants, ce qui lui permet d’être utilisé légalement sur les routes publiques. La fibre de carbone, le titane et l’acier ont été utilisés dans sa construction, ce qui a permis un gain de poids de 2 kg par rapport à l’échappement d’origine, tandis que le dyno reflète une augmentation de 1-2 ch à 10 000 tr/min sur le Dragster 125.

La version racing, quant à elle, est dépourvue d’homologation et de pot catalytique, et ne peut donc être utilisée que sur circuit. Il est réalisé en titane et en fibre de carbone avec un ” régime ” de 3,4 kg par rapport à l’original, enregistrant une augmentation de la puissance sans dBKiller de 3 ch à 10 000 tr/min. Le niveau sonore sans dBKiller pour une utilisation en course est de 102,2 db.

L’expérience de Malossi dans la production de composants spéciaux pour tous les types de cyclomoteurs, scooters et motos l’a amenée à développer un kit d’embrayage centrifuge de haute performance pour les deux moteurs. Le kit se compose d’un ressort de contraste, d’une cloche d’embrayage et de sabots d’embrayage, ce qui améliore considérablement l’accélération et la transmission du couple. Par la suite, Malossi proposera un kit moteur avec un calculateur spécial qui augmente considérablement la puissance du scooter, avec lequel il sera possible de participer à un trophée monomarque Dragster.

Plus de grandes marques

Le spécialiste du freinage Brembo fournit un kit de levier de frein de course et des pompes de frein radiales spécifiques, inspirées de celles utilisées par la marque sur les modèles SBK. Les suspensions, quant à elles, ont également été améliorées grâce à une collaboration entre Öhlins et Andreani, qui fournissent une paire d’amortisseurs exclusifs.

A lire aussi  MV Agusta met aux enchères un Superveloce AGO pour aider la guerre en Ukraine.

Enfin, Power Parts est complété par un kit de pièces en fibre de carbone véritable qui remplace les composants d’origine pour une réduction de poids significative et un look encore plus sportif. Parmi les pièces proposées figurent les garde-boue avant et arrière, la calandre et le bas de la selle. Le catalogue Power Parts sera disponible au printemps 2022.

Également en format électrique

Une autre nouveauté annoncée pour la fin de cette année 2022 est le Dragster #e01 Electric, qui rejoint la gamme Dragster et contribue à l’environnement avec des émissions nulles. Ce Dragster électrique est l’équivalent d’un scooter de 125 cm3 et, à ce titre, peut également être conduit avec un permis B et trois ans d’expérience de conduite. Le moteur électrique a une puissance de pointe de 12 kW et une puissance nominale de 6 kW avec un couple de 340 Nm à la roue. Avec ces chiffres, la version électrique ne décevra pas le nom de Dragster, étant capable de développer des accélérations plus qu’intéressantes qui pourraient atteindre, comme l’indique l’usine, 2,9 secondes pour atteindre 50 km/h depuis l’arrêt.

La batterie a une capacité de près de 5 kWh, ce qui donne une autonomie de 180 km en usage urbain, 90 km sur route et 150 km en cycle NEDC. Avec le chargeur standard de 1 kW, la batterie peut être chargée à 95 % en 4 heures, à 100 % en 5,5 heures, mais si le chargeur rapide de 10 kW est utilisé, les temps sont réduits à 30 minutes pour atteindre 95 % et 36 minutes pour atteindre 100 %.

Les nouveaux Italjet Dragster 125 et 200 seront disponibles à partir de ce mois de mars en jaune-noir, rouge-blanc et noir dans un nouveau réseau de points de vente exclusifs Turbimot SLU en Espagne, à un prix de lancement de 5.289 € pour le Dragster 125 et 5.589 € pour le Dragster 200.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Récents