Suivez-nous

Automobile

Voitures d’occasion : Le marché en chute libre

Voitures d'occasion : Le marché en chute libre

Avec une baisse des ventes de 12,8 % sur le semestre, le marché de l’occasion connaît une véritable récession. Plusieurs raisons expliquent cela.

Mauvais temps pour l’industrie automobile. Le secteur traverse une crise sévère depuis plusieurs années, ce qui nuit à son économie. Normes environnementales, électrification massive et forcée, crise sanitaire ou pénurie de semi-conducteurs, la situation est extrêmement tendue pour le marché. Il n’est pas étonnant que les ventes chutent alors que les immatriculations de voitures neuves sont retombées aux niveaux des années 1970.

Une vraie crise, sans parler de la hausse des prix du carburant, de la pénurie de matières premières et de la guerre en Ukraine. Cela entraîne entre autres des fermetures d’usines et des retards de livraison.

Le Peugeot 3008 était le SUV le plus vendu en France. Le succès est tel que Peugeot a du mal à suivre la production. Autant dire que le marché de l’occasion regorge de ce modèle. Nous ne sommes intéressés que par… https://t.co/RHk7c6N5GW

– AutoPlus (@AutoPlusMag) 5 juillet 2022

Le marché de l’occasion souffre

Mais lorsque les ventes de voitures neuves sont en baisse, les choses ne vont pas nécessairement mieux du côté des voitures d’occasion. En effet, il y a eu 2 698 439 changements de propriétaires contre 3 095 165 l’an dernier. Un marché en baisse de 12,8% sur les six premiers mois de l’année. Et cela ne devrait pas s’améliorer de sitôt, car les ventes de juin ont baissé de 18,5 % et seulement 446 831 transactions ont été enregistrées.

Peu de fabricants réussissent. A commencer par Kia. En fait, la société coréenne a augmenté son chiffre d’affaires de 1,2 % depuis le début de l’année. En revanche, Nissan s’en sort mal, reculant de 18,2 %.

A lire aussi  Renault Austral : les précommandes sont ouvertes

💪 Forte croissance du marché du véhicule électrique d’occasion : +46% en un an !

Au T2, il représente 1/3 des transactions.

➡️ Détails sur #OIElectric : https://t.co/b0bI0ymXjz#Electromobility #Mobility #Electricidad #Emobility pic.twitter.com/zcbsmt896y

— Fédération française de l’électricité (@ufelectricite) 4 juillet 2022

de nombreuses causes

Il y a plusieurs raisons à ce déclin. Tout d’abord, la baisse du pouvoir d’achat des automobilistes. Ajoutez à cela la rareté des voitures disponibles lorsque la demande est à son apogée. Les vendeurs professionnels comme les particuliers n’hésitent pas à augmenter les prix, décourageant ainsi certains clients de dépenser plus d’argent.

Cependant, certaines catégories performent plutôt bien, comme les hybrides et les véhicules électriques, ce qui peut surprendre. Cependant…

Le marché des voitures d’occasion est en plein essor aux États-Unis. Avec l’épidémie, nombreux sont ceux qui veulent une voiture pas chère pour éviter les transports en commun. Quitte à le revendre quand les choses reviendront à la normale. Prix ​​+9,5% https://t.co/hvzOjMusL8

– Cédric Faiche (@cedricfaiche) 12 novembre 2020

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Récents