Suivez-nous

Automobile

Tout savoir sur le stage de sensibilisation à la sécurité routière ?

securite_routiere

Les accidents de la route font partie des premières causes de décès en France. Le gouvernement prend alors à cœur à sensibiliser les usagers de la route pour les réduire. Le stage de sensibilisation à la sécurité routière fait partie des dispositifs servant à améliorer ce taux. Il s’agit d’une formation de 2 jours destinée à faire connaître et à renforcer les connaissances sur les comportements dangereux sur la route.

Pourquoi faire un stage de sécurité routière ?

Suivre un stage de sensibilisation à la sécurité routière est un acte responsable pouvant déduire le risque d’accident. Pendant votre trajet, vous rencontrerez des comportements à risques qui peuvent engendrer de graves accidents. Le stage vous permet de connaître les bonnes manières d’agir face à ces cas. Mais ce n’est pas tout, il vous initie également aux bons comportements à adopter lorsque vous conduisez. C’est un apprentissage permettant de réduire les risques d’accident.

C’est une démarche écocitoyenne. Cela prouve votre implication sur les protections des usagers de la route. Vous insufflez une réflexion à votre entourage. Vous les sensibilisez également sur leurs comportements lors de l’utilisation de la voie publique. Vous êtes plus enclins à être prudents sur la route après avoir suivi ce stage. Au volant, vous serez plus serein et moins imperméable au stress. En effet, vous connaissez les bons et les mauvais comportements sur la route. Mais plus que tout, il vous permet de réduire le coût d’entretien de votre véhicule. En effet, si vous ne faites pas d’accident, vous gardez plus longtemps votre véhicule.

À quel moment faire un stage de sensibilisation de sécurité routière ?

Un stage de sensibilisation de sécurité routière peut se faire volontairement. À son issue, vous ajoutez 4 points à votre permis. Si vous avez commis une infraction, c’est le meilleur moyen de récupérer les points perdus. Les points récupérés sont à la limite de 12 points maximum. Pour pouvoir suivre cette formation, votre permis de conduire doit être valable. Néanmoins, même s’il l’est encore, mais que vous avez reçu un courrier du ministère de l’Intérieur sur l’invalidation de votre permis, vous ne pouvez pas la suivre. Vous avez la possibilité de suivre un stage par an dans tous les départements de France.

Le suivi de ce stage s’effectue d’ailleurs dans le cadre de la récupération des points pendant votre période probatoire. C’est-à-dire que si vous avez commis une infraction pendant votre délai probatoire, cette sensibilisation vous aider à regagner vos points perdus. Toutefois, le stage doit être effectué au plus tard 4 mois après la réception de la lettre 48N. En cas d’infraction, le procureur de la République peut vous imposer une participation à ce type d’apprentissage en guise de sanction. Cette participation peut servir de complément aux autres sanctions appliquées surtout pour le cas d’excès de vitesse ou de conduite en état d’ivresse.

Qui peut faire ce stage ?

Toute personne ayant un permis de conduire peut suivre ce stage. Du moment que vous utilisez la route même si vous n’avez pas encore de voiture, vous avez la possibilité de le faire. Cette formation est une initiative personnelle que vous pouvez prendre auprès de n’importe quel centre proche de votre domicile. Vous avez la possibilité de vous inscrire auprès d’une auto-école en ligne et vous rendre au centre le moment venu.

Certaines entreprises qui utilisent beaucoup la route pour leurs activités soumettent souvent leur personnel à ce type de sensibilisation. L’initiative est souvent prise lorsque les trajets de missions sont plus longs. Cela permet d’ailleurs de réduire les coûts d’entretien surtout pour les véhicules à deux roues et les poids lourds. L’entreprise inscrit collectivement ses salariés à la formation et ils se rendent ensemble au centre le moment venu ou les animateurs se déplacent dans leur local.

Les personnes condamnées à la suite d’infractions en rapport avec l’usage de la route sont en revanche obligées de le suivre. Cette injonction est prononcée par le procureur de la République qui s’occupe de leurs cas. Si elles ne la respectent pas, elles subissent un autre type de sanction.

Quel est son coût ?

Un stage de sensibilisation sur la sécurité routière est une formation de 14 heures réparties sur deux jours. Le plus souvent il est animé par deux experts, le premier un diplômé de la sécurité routière et le second un psychologue. La formation vous fait découvrir les actes dangereux pour la sécurité routière. Vous y apercevrez les données dans ce domaine ainsi que sur l’accidentologie.

Vous faites également une auto-évaluation qui s’effectue à partir d’un questionnaire. La formation parle des sujets spécifiques comme les produits psychoactifs et la vitesse pour inciter un changement de comportement chez les stagiaires. Le coût de formation varie de 100 € à 280 € en fonction du centre pour les particuliers. S’il s’agit d’un stage pour une entreprise, son coût peut atteindre les 1 000 €.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Récents