Suivez-nous

Automobile

Stellantis ferme ses usines de Rennes et Sochaux

La direction de Stellantis a décidé de fermer ses usines de Rennes et de Sochaux faute de semi-conducteurs disponibles. Une décision qui bouleverse le calendrier de production du groupe français.

La crise des semi-conducteurs frappe à nouveau un constructeur français. Cette fois c’est le groupe Stellantis qui est contraint de limiter sa production faute de composants.

Une fermeture jusqu’en juillet pour les usines de Stellantis

Dès lors, le manque de semi-conducteurs aura été suffisant pour la production de véhicules Peugeot en France. L’usine de Rennes, qui produit notamment les nouvelles 308 et 5008, sera fermée jusqu’au 1er juillet au moins. Dès lors, les 2 000 salariés de l’usine devront patienter pour attendre la reprise de la production. Il en va de même pour le site de Sochaux, fermé depuis le 15 juin. C’est à Sochaux qu’est produit le Peugeot 3008, l’un des SUV les plus vendus en France.

Au total, 12 000 véhicules ne pourront pas être produits sur le site de Sochaux. En attendant la reprise de la production, la direction de Stellantis a indiqué qu’elle profiterait de cet arrêt des chaînes de montage pour “monter en compétences les salariés”. Une situation qui a un coût pour les salariés, puisque ceux qui ne seront pas en formation seront rémunérés jusqu’à 84 % de leur salaire net.

Une pénurie qui est là pour durer

Cette pénurie de semi-conducteurs pourrait encore durer. C’est ce que nous vous disions sur AutoPlus.fr il n’y a pas longtemps. Les discours sont de plus en plus pessimistes sur la date de fin de cette pénurie. Certains constructeurs et certains pays parlent d’un retour à la normale d’ici fin 2024. D’autres expliquent que cette pénurie prendra fin au cours du premier semestre 2023.

A lire aussi  Combien coûte une assurance voiture pour un jeune conducteur ?

Malgré les importants investissements prévus par les pouvoirs publics (l’Europe investira 43 milliards d’euros), il est probable que la production de semi-conducteurs sera très tendue dans les mois à venir. Avec pour conséquences, des usines fermées, des salariés au chômage technique et des retards importants dans les livraisons.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Récents