Suivez-nous

Automobile

Découvrez cette incroyable arnaque en vogue depuis quelques mois

Découvrez cette incroyable arnaque en vogue depuis quelques mois

Une nouvelle arnaque fait son apparition depuis quelques mois qui permet de ne plus être dénoncé ou agressé verbalement pour stationnement non rémunéré.

Qui n’a jamais rêvé de conduire une voiture sans courir le risque d’être pris par un radar automatique ou de pouvoir se garer gratuitement sans craindre une amende ? Bien sûr, tout cela n’est possible que dans nos rêves les plus fous. Sauf pour certains automobilistes qui, grâce à des immatriculations fantômes, exploitent un vide administratif afin de pouvoir escroquer les administrations publiques. Une pratique encore méconnue mais qui bat son plein depuis quelques mois, alors que plusieurs milliers de voitures seraient déjà concernées par cette arnaque, selon un commissaire de police diffusé par le JDD. Professionnels du transport, mais aussi particuliers, nombreux auraient succombé à la tentation.

Testées depuis plusieurs années aux États-Unis et à Dubaï, les plaques d’immatriculation numériques pourraient bientôt voir le jour en France. https://t.co/wd667ICrtS

– AutoPlus (@AutoPlusMag) 22 juin 2022

Un principe simple

Mais qu’est-ce que cette arnaque et comment ça marche ? C’est en fait assez simple. Il suffit de contacter une société spécialisée dans la vente de titres de transport et de débourser quelques centaines d’euros pour en obtenir un pour le compte de la société, comme si vous aviez vendu votre voiture à cette dernière. Ainsi, les bûches ne vous parviennent jamais, ni l’entreprise, qui a eu le temps de s’enfermer et de fermer pour ne pas retrouver l’échelle.

Les plaques d’immatriculation numériques sont déjà une réalité aux États-Unis. Le Michigan est le troisième État à approuver l’utilisation des plaques numériques “Rplate” de Reviver. https://t.co/7bSrv9Yv7r

A lire aussi  Nio fête 4 ans de changements de batterie, 1 000 stations et 10 millions de changements

– AutoPlus (@AutoPlusMag) 21 juin 2022

Beaucoup de

Outre les avantages pour les bénéficiaires, cette arnaque est également payante pour les entreprises qui la pratiquent. En effet, l’un des réseaux récemment démantelé a pu immatriculer pas moins de 1 500 voitures pour un total de 750 000 euros en moins d’une semaine, jusqu’à 500 euros par certificat de cession. Une affaire juteuse, mais très dangereuse pour le conducteur qui peut voir sa voiture saisie, voire détruite, sans oublier l’affaire judiciaire.

Plaques rouges, vertes, jaunes ou noires, mais pourquoi ? 😅 https://t.co/agdAC6IVDE

– AutoPlus (@AutoPlusMag) 28 juin 2022

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Récents