Suivez-nous

Automobile

Crit’Air 3 : L’interdiction en Île-de-France reportée au 1er juillet 2023

L’interdiction de circulation des véhicules munis du badge Crit’Air 3 dans la métropole parisienne, initialement prévue en juillet 2022, a été reportée au 1er juillet 2023.

C’est un nouveau sursis dont vont bénéficier les propriétaires de véhicules au classement Crit’air 3 en Île-de-France : en effet, l’interdiction de circuler dans la métropole de Paris, prévue en juillet 2022, a été reportée d’un année , et entre en vigueur le 1er juillet 2023.

C’est la Métropole du Grand Paris (MGP) qui a annoncé cette excellente nouvelle pour les automobilistes franciliens contraints de prendre leur voiture pour se rendre sur leur lieu de travail ou pour leurs déplacements professionnels : selon la MGP, toutes les conditions qui permis l’application de cette interdiction de circuler n’ont pas été remplies à temps.

Vignette Crit’air 3 : Temporisation à la mise sous tension

La Métropole du Grand Paris dément la responsabilité de l’État dans ce retard sur deux points essentiels : D’une part, la MGP n’a pas encore été reconnue comme « zone test pour la mise en place d’un prêt à taux zéro pour réduire le solde à payer sur les plus Modestes Homes » qui facilite l’accès à un véhicule plus récent grâce à une aide financière.

Deuxième obstacle à l’application de cette interdiction de circulation, les radars automatiques permettant de sanctionner le non-respect des vignettes Crit’air ne sont pas encore homologués. À ce jour, les contrôles de police sont rares, mais cela ne devrait plus durer très longtemps.

D’ici 2024, il y aura encore plus de ZFE en France. Votre voiture pourra-t-elle encore circuler dans votre ville d’ici là ? https://t.co/XuXyoJ7uUx

A lire aussi  Vidéo : La Delage D12 fait rugir sa mécanique à Goodwood !

– AutoPlus (@AutoPlusMag) 3 juillet 2022

Crit’air vignette 3 : qui s’en soucie ?

La vignette Crit’air 3 s’applique aux véhicules équipés d’un moteur diesel et mis sur le marché avant 2011, mais également aux véhicules équipés d’un moteur essence et mis sur le marché avant 2006. Des modèles relativement récents, mais majoritairement détenus par des automobilistes modestes qui n’ont pas les moyens de changer.

En effet, les modèles concernés par le label Crit’air 3 représentent pas moins de 14,3 millions de véhicules en France, soit 41 % du parc automobile. Dans l’agglomération parisienne, les véhicules ne répondant pas aux critères ZFE (Zone à Faibles Emissions) sont interdits de circulation du lundi au vendredi, de 8h à 20h, à l’exception des week-ends et jours fériés. Vacances publiques.

Les #ZFE sont au coeur du débat chez les passionnés de #voitures anciennes… Pour y voir plus clair, voici un extrait de la vidéo de la #FFVE sur le sujet ! Vidéo complète ici : https://t.co/5OP3X5zAhi@MagRetroPassion @RetromobileFR @AutoPlusMag #écologie #voitures pic.twitter.com/xrwuYZF1xd

– Mechanikus (@mechanikus) 22 décembre 2020

Crit’air Vignette 3 : Quelles sont les exceptions ?

Il existe des exceptions au dispositif de restriction de circulation dans la zone franche : les véhicules conduits par des personnes handicapées titulaires d’une carte CMI (Carte Mobilité Inclusion), les bus et les transports en commun sont exemptés du label Crit’air. , ou véhicules d’intérêt général et prioritaires.

Sont également exclus les véhicules d’approvisionnement du marché, les véhicules de déménagement, les véhicules pour les enregistrements cinématographiques ou télévisuels ou les véhicules de transport pour les événements sportifs.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Récents