Suivez-nous

Automobile

Contrat de leasing auto : les pièges à éviter

leasing_auto

Avec une possibilité de changer de voiture pour un modèle plus récent, le leasing auto attire de plus en plus de conducteurs en France. En effet, ce type de contrat représente un tiers de la vente de véhicules neufs sur le marché actuel.

Vous avez le choix entre une location de longue durée (LLD) ou une location avec option d’achat (LOA). Mais certains pièges sont à éviter lorsque vous souscrivez un contrat de leasing auto, mais également lors de la restitution de la voiture. Voici quelques conseils.

Le choix du constructeur et de son offre l’emporte sur le choix de la voiture

Pour que vous puissiez avoir le choix, il vaut mieux vous concentrer sur l’entreprise de location et ses offres, plutôt que de vous focaliser sur une marque de voiture en particulier. Cela vous permettra d’opter pour un modèle qui répond à vos besoins, indépendamment de la marque.

Ainsi, pour bien choisir la société de leasing avec laquelle vous allez signer le contrat, fiez-vous à ses années d’expérience. Une entreprise avec une bonne réputation est également à privilégier si vous souhaitez avoir plus de garanties en ce qui concerne la location de votre future voiture.

En ce qui concerne l’offre en particulier, pensez également à vérifier les modalités d’arrêt de contrat si jamais vous souhaitez y mettre un terme. Dans ce cas, vous devrez payer une somme équivalente au reste des mensualités recalculées.

Vérifier le prix de votre contrat

Pensez également à vérifier le prix de votre contrat, surtout le forfait au kilomètre. Que ce soit une LLD ou une LOA, vous êtes soumis à un seuil de kilométrage fixé dans le contrat. Cela varie entre 20 000 à 25 000 par an pour les voitures diesel et 12 000 à 15 000 km par an pour les voitures à essence.

Lorsque vous dépassez ce forfait, un nouveau forfait supplémentaire sera appliqué. Ce tarif peut varier entre 5 et 20 centimes d’euro au kilomètre.

Si vous constatez que votre utilisation va dépasser le forfait qui vous est alloué, vous pouvez faire une demande auprès de l’entreprise de location. Cependant, vous devez savoir que cette dernière n’est pas obligée de valider votre requête.

D’un autre côté, vous devez aussi tenir compte du taux d’intérêt de votre contrat de leasing. Généralement, ce taux varie entre 4 et 5 %. Comme le leasing est calculé sur un prix catalogue, le concessionnaire propose souvent des mensualités assez élevées, s’étalant sur 3 à 5 ans.

Vous devrez entre autres payer un acompte de garantie de plusieurs milliers d’euros que vous devez prendre en compte dans le prix total de votre contrat.

Pensez donc à comparer l’offre de leasing avec une offre d’achat de véhicule neuf de la même catégorie tout en prenant compte des garanties constructeur et des frais d’entretien. Vous pouvez également comparer l’offre avec la simulation d’un crédit auto classique pour avoir une base d’évaluation.

Ne tombez pas dans le piège des arguments de vente trop convaincants

Lorsque vous envisagez de souscrire un contrat de leasing, les vendeurs usent de tous leurs arguments pour vous faire signer au plus vite. Ce n’est pourtant pas la bonne manière de faire une bonne affaire. Prenez votre temps pour évaluer le véhicule proposé.

Lorsque vous êtes face au vendeur, posez-lui toutes les questions qui vous tracassent. Cela vous évite de vous engager dans un contrat qui, finalement, ne vous convient pas. 

Parlez également des détails, du taux d’intérêt, des conditions de restitution, etc. Même si tous ces points figurent dans votre contrat, il vaut mieux en discuter de vive voix avec l’agent commercial.

Vous avez également intérêt à bien lire le document qui vous est remis avant de signer. Faites attention à toutes les clauses qui y figurent, même les petits caractères.

Ces derniers renferment souvent des critères qui peuvent vous coûter cher.

Si la voiture qui est devant vous vous plaît et semble correspondre à vos besoins, pensez à bien tout vérifier. Le vendeur peut jouer la carte sentimentale et vous préciser qu’il n’y a plus qu’une voiture de cette catégorie qui répond parfaitement à vos besoins.

Afin d’éviter tout piège, restez ouvert à d’autres propositions pour trouver une offre plus avantageuse.

Prenez en compte les autres frais

Cela concerne notamment l’entretien de la voiture. Sachez qu’une fois que le contrat est signé, les frais de réparation ou les visites au garage sont entièrement à votre charge.

Cela peut figurer dans votre contrat, mais il reste prudent de bien vous informer auprès du vendeur afin que celui-ci vous précise ce qu’il en est.

Dans la majorité des cas, vous serez contraint de passer par un garagiste désigné par l’entreprise de location de voiture. Lors de la restitution, il peut vous être demandé des frais de remise en état, en fonction des réparations à faire sur le véhicule.

Faites-vous aider par un courtier

Faire appel aux services d’un courtier vous permet de gagner du temps dans vos recherches. Ce sera à ce dernier de contacter les concessionnaires et les sociétés de leasing afin de trouver la voiture qui correspond à vos critères.

Il pourra également intervenir auprès des vendeurs afin de négocier un prix et un taux d’intérêt qui vous avantage. Grâce à son réseau, ce professionnel peut répondre à vos besoins en peu de temps. Cela vous permet de vous concentrer sur autre chose.

Il saura également éviter les pièges d’un contrat de LOA ou de LLD et vous en informer si vous arrêtez votre choix sur une offre en particulier.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Récents