Suivez-nous

Automobile

Assurance automobile : Collision par l’arrière, qui couvre les dommages ?

accident_voiture_arriere

Que se passe-t-il en cas de collision par l’arrière ? Qui est responsable de l’accident et doit payer les dommages causés aux tiers ? Voici ce que vous devez savoir.

Une collision par l’arrière peut causer des dommages considérables à de nombreux véhicules et personnes. Voyons comment fonctionne la responsabilité pour ce type d’accident et qui doit payer pour les conséquences de l’accident.

Le conducteur est-il toujours dans l’erreur ?

Toute personne qui provoque une collision par l’arrière en raison d’un comportement imprudent est en tort et est donc également responsable aux fins de l’assurance automobile, de sorte que sa compagnie d’assurance lui versera une indemnisation.

Cependant, dans le cas des collisions par l’arrière, il est nécessaire d’analyser soigneusement les circonstances afin de déterminer la responsabilité.

Qui paie les dommages dans une collision par l’arrière ?

Un carambolage est un type d’accident impliquant plus de deux voitures en même temps. Pour qu’il s’agisse d’un carambolage, les véhicules doivent circuler dans la même direction.

Il faut d’abord faire la distinction entre les véhicules à l’arrêt et les véhicules en mouvement.

Collision par l’arrière entre véhicules à l’arrêt

Si les véhicules impliqués dans la collision étaient tous à l’arrêt dans, par exemple parce que la circulation était encombrée et non fluide, la responsabilité doit être imputée au dernier véhicule de la file dont le conducteur, par son comportement, a enfreint la loi et causé les dommages résultant de l’accident à tous les autres véhicules et à leurs occupants.

Par conséquent, l’indemnisation sera versée par la compagnie d’assurance de la partie responsable à toutes les autres parties concernées.

Collision par l’arrière entre des véhicules en mouvement

Cela implique que la responsabilité est partagée par chaque paire de conducteurs impliqués, qui sont à leur tour emboîtés et emboîtés par l’arrière.

En substance, nous avons :

le véhicule responsable de la première collision ;
les véhicules suivants, qui sont considérés comme étant à l’avant du véhicule et l’arrière du véhicule comme étant à l’arrière du véhicule (donc simultanément responsables et endommagés) ;
le premier véhicule de la file d’attente qui est exclusivement endommagé sans aucune responsabilité pour les autres.


En effet, comme il s’agit de véhicules en mouvement, le carambolage est attribué au non-respect par tous des distances de sécurité.

Que dois-je faire si je suis impliqué dans une collision sans dommage ?


S’il n’y a pas de dommages visibles après la collision, vous devez encore remplir une déclaration à l’amiable, le formulaire CAI, en accord avec l’autre conducteur impliqué.

Dans le formulaire, vous devez indiquer expressément dans les notes qu’il n’y a pas de dommages visibles et quelles sont les blessures éventuelles subies à la suite de l’accident.

Il est donc important qu’il y ait un accord sur la dynamique dans ce cas également, sinon la partie responsable, en l’absence de dommages visibles, pourrait nier que l’accident ait même eu lieu.

Pour autant que les conducteurs impliqués soient d’accord, il serait souhaitable de faire évaluer la présence ou l’absence de dommages par un carrossier de confiance, afin de constater son absence et d’annuler le constat amiable et d’éviter même d’ouvrir un accident.

De combien l’assurance augmente-t-elle en cas de sinistre ?


En cas d’accident impliquant la responsabilité civile, le bonus malus est déclenché, mécanisme qui pénalise ou récompense les conducteurs en fonction de leur taux d’accident par le biais de classes de mérite.

Si vous êtes responsable d’une collision par l’arrière, non seulement vous serez rétrogradé de deux classes de mérite, mais vous ne pourrez pas non plus bénéficier du régime familial de responsabilité civile automobile, qui vous permet de vous assurer en utilisant la classe de mérite la plus avantageuse de votre famille.

Cela signifie que l’année suivante, vous devrez payer un tarif plus élevé pour cet élément de prix de votre assurance automobile.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Récents